Pingo, des Couches Jetables et Écologiques Made in Switzerland

Après vous avoir parler de la marque Tidoo et ses Couches jetables de très bonne qualité, je me suis attaquée personnellement et après test d'un échantillon, à la marque Pingo.

J'ai eu la chance de recevoir deux couches en tant qu'échantillon de la part du site BabyGreen.ch et ceux-ci m'ayant principalement convaincue de tenter l'aventure, j'ai commandé un paquet pour continuer mon test et vous en faire une petite revue.

Pingo :

Les couches écologiques de la marque sont produites en Suisse, dans le Canton de Berne, et correspondent aux critères d'efficacités du Leader du marché écologique, que vous connaissez désormais.
En effet, elles sont produites au même endroit mais vendues à un prix plus avantageux !

Certifiées par le label FSC, la cellulose qui compose les produits est extraite de bois de forêts gérées durablement, en Europe, dans le but de maintenir et protéger les ressources. Fruit d'une production par courant écologique certifié NatureMadeStar (en savoir plus : ici), visant à réduire les émissions de CO2.
Le surplus de courant est utilisé dans le cadre de projets certifiés MyClimate. (en savoir plus : ici)

Le courant utilisé pour produire les Couches Pingo vient de la force de l'eau, du soleil, de la biomasse et du vent.

La couche :

Les Couches de la marque Pingo se présentent de la même manière que le font toutes les couches jetables traditionnelles. J'aime beaucoup la douceur et la souplesse qui s'en dégagent, contrairement à d'autres produits biologiques, pour lesquels mon avis est mitigé et dont la souplesse du produit laisse a désirer. Ce, à cause de l'effet cartonné qui en ressort.

Chez Pingo, on trouve cet avantage et elles ont vraiment l'air confortables.

Le blanchiment se fait sans chlore ou tout autre dérivés. Les couches ne contiennent pas de parfum, pas de colorants et aucun solvants.

Voici une "coupe" du produit :

1. Le noyau absorbant : L'épaisseur est confortable et performances sont poussées à leurs maximum.
A force d'utilisations, et ce dans toutes les conditions possibles du quotidien, j'ai remarqué un pouvoir absorbant de qualité. Sans aucune fuite la nuit.

2. La coupe : Les côtés de la Couche se fixent par un système "stretch" garantissant ainsi un ajustement idéal à l'enfant et une grande liberté de mouvement.
Détail qui m'a particulièrement plu, car elles tiennent sans que le "velcro" ne se barre...

3. La protection contre les fuites : Formée d'élastiques au niveau des cuisses et de larges barrières anti-fuites pour une protection sûre.
Ce que j'aime appeler des jupettes, utiles, efficaces et anti-fuites.

4. La matière : Ultra-douces, respirantes et très confortables pour la peau.
Et je le confirme ! Avec un grand "oui".


Les Couches Pingo ont la particularité d'user de transparence.
Ainsi l'on connaît l'exacte composition de ces dernières, que voici :

- Matière extérieure : Surface douce et respirante en polyéthylène et en polypropylène.
- Bande velcro : polypropylène.
- Fermeture velcro : polypropylène.
- Système de fermeture élastique : matière synthétique.
- Protection contre les fuites et bordure aux jambes : polypropylène, molleton et fils d'élasthanne.
- Coussinet absorbant : mélange de cellulose FSC, blanchi totalement sans chlore.
- Réservoir d'humidité : polyacrylate avec extrait de thé vert.
- Molleton intérieur : polypropylène, colle.
- Sachets d'emballage : plastique organique biodégradable

Selon la taille de la Couche, on oscillent entre 36-39% de matière biodégradable.

Point fort pour les vegans : Aucune expérience n'est menée sur les animaux, ni n'est commandée. Que ce soit pour la production des couches Pingo ou pour les matières premières utilisées.

Les Couches Pingo ont été élues comme meilleur Produit Écologique de l'année 2017.

J'ai acheté mon paquet chez BabyGreen (ici) au prix de 11,90 CHF/40 couches || +/- 10,95 euros (taille 4), ce qui revient à 0,29 CHF || +/- 0,26 euros par couche en moyenne.




Le centre matelassé des Couches Pingo est fin mais, j'ai pu remarquer, un fort pouvoir absorbant qui capture rapidement l'humidité, les fesses de bébé sont au sec. Il n'y a aucunes fuites durant la nuit, la marque promet 12 heures de protection, tout en ne lésinant pas sur le confort.

Conclusion :

Les Couches de la marque Pingo sont produites en Suisse. C'est un point très important pour moi, qui vit en Suisse.

Elles sont produites en respectant le plus possible l'environnement - autant qu'il est permit avec des produits jetables. Le courant utilisé est "green" et les animaux sont préservés (même ceux vivant autour de l'usine).

Elles ont l'air confortables, c'est sûr ! Avec une absence de fuites et un touché doux, sans odeur "chimique" que l'on retrouve chez Pamper's, par exemple...


Ma fille me donne l'impression d'être à l'aise avec ces Couches, elle n'est pas dérangée et maman est contente.

Informations pratiques :

Les Couches Pingo sont disponibles :

- En Suisse, à l'usine directement.
- Via BabyGreen : Couches Pingo CH

Et en France :

- Via Bébé au Naturel : Couches Pingo FR

Et vous, couches jetables ou lavables ?
Quelle marque recommanderiez-vous à vos proches ?



Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous n'avez pas le temps de commenter ?
Cliquez sur le petit bouton ci-dessus, pour m'indiquer que vous avez aimé, ça me ferait très plaisir.

Commentaires

  1. Tiens moi aussi j'aime beaucoup les couches Pingo ! Le seul truc qui me gêne c'est de devoir les commander en ligne :/ j'oscille entre HNI et couches jetables écologiques, comme celles-ci ou les Tidoo (qui sont moins "souples" je trouve). C'est génial en tout cas de pouvoir acheter local même pour les couches !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu arrives à faire la HNI alors que parfois tu lui mets des couches ?
      Je ne savais pas que l'on pouvait conscillier les deux, je serais curieuse de savoir comment tu procèdes du coup !
      A la Maison de Naissance, j'étais tellement fatiguée après mes 37 hrs de travail que je lui ai mis une couche... Je me suis rendue compte plus tard de ma bêtise et ai immédiatement regretté car je voulais faire la HNI.
      Chez nous c'est Pingo ou Tidoo quand on va en France. Mais si on est en Allemagne, nous prenons les Babylove Nature vendue chez DM (en dépannage) et elles sont du même acabit que les Tidoo, niveau souplesse. :/

      Supprimer
    2. J'ai commencé la HNI vers 6 mois et c'est devenu une habitude vers 8/9 mois avec la diversification et donc le changement alimentaire. C'est bébé qui a commencé à réclamer le pot à ce moment en le pointant du doigt alors que j'allais le changer, du coup depuis il a toujours fait sur le pot sauf pour les pipis ^^
      Je suis allée à l'hôpital en urgence juste après mon accouchement et par mesure de praticité sur le moment, j'ai choisi les couches... Pas trop le choix ! La prochaine fois si c'est possible c'est clair que je commencerai l'HNI direct.

      Supprimer
    3. J'ai aussi eu quelques soucis à l'accouchement alors je le confesse "j'ai merdé" sur le coup mais ton expérience me rassure.
      Je pense que je tenterai avec le prochain, ici c'est mort vu qu'elle va sur ses neuf mois. 🤗
      Merci en tout cas.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire